27 juin 2009 (Le Télégramme)

Aménagement du Rody. Inquiétudes chez les riverains

Le projet d'aménagement du plateau du Rody, enclavé entre le vallon de Stangalard et la vallée du Costour, sans oublier, au sud, la plage du Moulin-Blanc, a été présenté au public, jeudi soir, à la maison de quartier de Coataudon.

Respecter l'environnement

«Ce secteur, proche de la ville et à proximité d'un patrimoine naturel exceptionnel, va devoir intégrer le développement durable». Jean-Pierre Caroff, vice-président de BMO, et Alain Queffélec, maire, ont tenu à présenter un dossier respectueux de la nature. Il comprendra 2.100 nouveaux logements (dont des sociaux) sur une superficie de 400ha, avec l'arrivée de 6.000à 8.000 nouveaux habitants, à l'horizon 2015. Cet aménagement va privilégier l'existant, notamment en chemins piétonniers, et va comprendre, en outre, un complexe sportif et de loisirs, (transfert du complexe de Kerlaurent), des commerces et si nécessaire, un établissement scolaire. Trois projets avaient été retenus, le Parc du Rody, tout d'abord, puis le quartier de Kermeur, tous les deux pour une estimation de 27M€; le troisième, le Rody-sur-Mer a été écarté pour son coût, jugé trop élevé, de 53M€.

Une liaison cruciale

L'accès à cette zone devra se faire par le boulevard de Coataudon, ce qui n'a pas manqué de soulever des protestations de la part des nombreux participants à la réunion (200 personnes environ). «Nous subissons les désagréments de la zone commerciale du Froutven et nous allons devoir en faire de même avec le trafic que va engendrer cette urbanisation. Nous avons construit à cet endroit, il y a 20 ans, et nous étions en pleine campagne. Demain, la circulation va croître d'une manière significative sur le boulevard de Coataudon, déjà saturé et que l'on peut comparer, aux heures de pointe, au boulevard de l'Europe de Brest». «Nous allons devoir intégrer, dans ce projet, l'aménagement du boulevard de Coataudon, tout en préservant la qualité de vie des riverains», a répondu Alain Queffélec, maire. Quoi qu'il en soit, la liaison avec les quartiers de Coataudon et de Tourbian est cruciale pour les riverains. Elle est la clef et le point sensible de cet aménagement.